Partager
Actualités
primaire

Disparition de Rémi Brissiaud, spécialiste de l’apprentissage des mathématiques

Rémi Brissiaud a cherché toute sa vie à comprendre les mécanismes cognitifs en jeu dans les premiers apprentissages mathématiques et à inventer et perfectionner les techniques les plus efficientes pour enseigner les mathématiques à l’école primaire. Né le 6 août 1949 à Paris, il débute sa carrière d’enseignant comme professeur de mathématiques dans un lycée du Val-d’Oise. Après une thèse en psychologie, il devient maître de conférences en psychologie, à Versailles puis à l’ESPE de Cergy-Pontoise. Il publie
(c) Editions Retz
Le créateur de « J’apprends les maths » et du personnage Picbille, Rémi Brissiaud, est décédé à Paris dans la nuit du vendredi 27 novembre, à l’âge de 71 ans.

Rémi Brissiaud a cherché toute sa vie à comprendre les mécanismes cognitifs en jeu dans les premiers apprentissages mathématiques et à inventer et perfectionner les techniques les plus efficientes pour enseigner les mathématiques à l’école primaire.

Né le 6 août 1949 à Paris, il débute sa carrière d’enseignant comme professeur de mathématiques dans un lycée du Val-d’Oise. Après une thèse en psychologie, il devient maître de conférences en psychologie, à Versailles puis à l’ESPE de Cergy-Pontoise.

Il publie en 1989 aux éditions Retz son essai fondateur, tiré de sa thèse : « Comment les enfants apprennent à calculer : au-delà de Piaget et de la théorie des ensembles. » Consacré aux apprentissages mathématiques concomitants à l’entrée de l’enfant dans le langage, l’ouvrage devient une référence. La collection « J’apprends les maths », qu’il réalisa avec la collaboration d’André Ouzoulias, en sera la traduction pédagogique.

Rémi Brissiaud formalise sa méthode en proposant une approche originale des nombres à partir de leurs décompositions mathématiques. Il s’appuie notamment sur le personnage de Picbille et ses fameuses boîtes pour faciliter l’enseignement du calcul mental. Google, en 2018, dans le cadre de son exposition pour ses 20 ans en France, retiendra Picbille parmi les figures les plus marquantes des deux décennies écoulées.

Dans le numérique, Rémi Brissiaud participe ensuite activement au développement des Noums, une nouvelle approche pédagogique bimédia pour l’apprentissage des mathématiques. À travers ses articles, ses nombreuses conférences, ses ouvrages de vulgarisation et ses prises de position publiques, Rémi Brissiaud a cherché avec constance à faire progresser l’enseignement des mathématiques en France. Ardent défenseur de l’école publique dont l’une porte déjà son nom, fin connaisseur des recherches internationales, il était un grand ami des professeurs.

Je crée mon compte et j'obtiens 10 crédits
J'y vais