Partager
Dossiers
primaire
Analyse

Quelle stratégie ministérielle ?

Clarification des programmes
© Syda Productions / adobe stock
Nous avons vu que les propositions d’ajustements de programmes ne se sont pas cohérentes d’une discipline à l’autre. Le cas des mathématiques nécessite d’être analysé de manière plus approfondie puisque seule cette discipline a bénéficié d’une Mission qui a dégagé "21 mesures pour l’enseignement des mathématiques", la Mission Villani-Torossian.

Le ministre, tout comme la Mission Villani-Torossian, ont loué certaines méthodes d’enseignement des mathématiques. On peut raisonnablement penser qu’ils n’ont pas changé d’opinion. Or ces méthodes ne s’inscrivent absolument pas dans les programmes ajustés. Le ministère aurait pu changer les programmes afin d’assurer cette cohérence, mais changer les programmes de l’Éducation nationale, engagerait un processus lourd, long et couteux en réactions de toutes parts. Les levées de boucliers ne manqueraient pas. Le ministère, soucieux d’éviter les conflits pourrait procéder autrement et parvenir à ses fins en plaçant les enseignants dans un étau.

Le premier mors serait celui qui consisterait à tenter d’influencer les corps d’inspection en leur demandant de faire appliquer les programmes en suivant une pédagogie explicite (qui se distingue totalement d’un enseignement explicite), pédagogie vantée par la Mission Villani-Torossian, mais en opposition totale avec les programmes.

L...

Je crée mon compte pour accéder à l'ensemble du dossier
J'y vais
1 commentaire(s)

Ils ont commenté...

ven, 20/07/2018 - 09:34