Construire le nombre au cycle 1

Construire le nombre au cycle 1

Présentation de la démarche

Partager
Lab' pédagogique
maternelle

Présentation de la démarche

Construire le nombre au cycle 1
DR
Bienvenue dans ce groupe de travail portant sur l’enseignement du nombre et de ses nombreuses désignations à l’école maternelle. Tout au long de cette année scolaire, nous allons vous proposer une démarche originale et innovante dont l'objectif est la construction du nombre au cycle 1, en lien très étroit avec des activités langagières. Ces activités pourront être prolongées hors de l'école, avec les parents... Ce groupe de travail s'adresse aux enseignants de cycle 1.

Voici la liste des enseignant(e)s participant à ce groupe de travail : Agrosjean / MPJ / sirprise / marie.boulan / caroline.ndrx / Fouchanne / Mrmoving / naka02 / Aldebaran / ITEP / Jaeline / Freda / Clecle63 / Tialoute / cocorose / sabrina.delorme / mpigeard / Christelle06

Pour rappel, ce groupe de travail est réservé aux abonnés ou aux inscrits ayant débloqué leurs 10 crédits.

Deux auteurs pour vous accompagner

Loïc Tindy est professeur des école, enseignant en cycle 1 en totalité puisque le choix fait dans son école est de former des classes comportant des élèves des trois niveaux. Loïc a mis en place la méthode dans sa classe de cycle 1 l’année dernière, dans une école rurale. Fort de cette expérience et du fait qu’il recommence cette année dans la même école, il répondra régulièrement sur le site essentiellement à vos questions portant sur la mise en œuvre en classes.

Serge Petit répondra davantage sur la progression mathématique, sur la place et le rôle du langage dans les apprentissages premiers. Il vous invitera à une démarche innovante, totalement fondées sur les actuels programmes de 2015, en tenant compte du rôle primordial des apprentissages langagiers.

Une démarche originale pour construire le nombre

Cette démarche nécessite une information des parents car elle ne confond pas apprentissage du nombre et apprentissage de la désignation des nombres. De ce fait, les suites de noms de nombres (un, deux, trois…) n’apparaissent pas au début des apprentissages, et, même connues des élèves, elles apparaitront comme une nécessité au moment opportun, en réponse à un problème vécu par les enfants.

L’importance capitale de l’itération (tout nombre a un unique suivant obtenu en ajoutant un au précédent) est au cœur même de la démarche, comme il est au cœur même de la construction théorique des nombres. Fondement de la construction du sens du nombre, il conduit naturellement à la décomposition additive des nombres et donc à leurs nombreuses désignations additives.

Il peut paraitre artificiel et absurde d’ignorer ou de faire semblant d’ignorer dès le début les suites de noms de nombres, souvent confondues avec les nombres. Afin de permettre une construction systématique et organisée du sens du nombre et de ses désignations, il convient de se dégager du cadre de vie des élèves. Une fiction le permet. C’est dans le cadre de cette fiction que des personnages (appelés NuméRas -apocope du mot « numération »-) vivent avec les élèves la construction du nombre et de ses désignations. Dans ce cadre fictif, les élèves prennent en compte les contraintes des perso...

Je crée mon compte pour accéder à l'ensemble du dossier
J'y vais