Du labo à l'école - Apprentissage à l'inhibition

Du labo à l'école - Apprentissage à l'inhibition
Introduction

Introduction

Partager
Lab' pédagogique
primaire

Introduction

La recherche collaborative associant Lea.fr et le LaPsyDE se poursuit, et vous propose maintenant d’expérimenter en classe un apprentissage à l’inhibition d’une heuristique précise. Il s’agit d’aider vos élèves à surmonter les erreurs heuristiques qu’ils rencontrent en classe. Ce projet est ouvert à toutes les classes de la maternelle à la 6e.

Dans cette phase de la recherche, il s’agit de travailler sur une erreur spécifique commise par vos élèves de manière répétée, alors même qu’ils connaissent la règle pour réussir. Par exemple, écrire "Je les manges", alors qu’ils connaissent la règle de conjugaison "un verbe s’accorde avec son sujet".

Nous vous proposons donc d’aider vos élèves à surmonter ce type d’erreur, en classe, dans le cadre d’une recherche expérimentale. Le but est d’aider vos élèves, tout en testant un outil et une méthodologie de mise en avant du piège à éviter. Vous serez donc expérimentateur dans votre classe.

Le principe de l'apprentissage à l'inhibiton

L’apprentissage à l’inhibition a été créé par Olivier Houdé dans son Laboratoire de Psychologie du Développement et de l’Education de l’enfant (LaPsyDE). Il s’agit de partir d’une erreur heuristique commise par les élèves (c’est-à-dire une erreur qu’ils font, alors même qu’ils connaissent la règle à suivre pour réussir) et de proposer une intervention pédagogique d’une seule séance, composée de 3 étapes.

  1. Dans un premier temps, on rappelle aux élèves la règle à suivre pour réussir.
  2. Ensuite, on met en avant le piège qui les fait échouer.
  3. Enfin, on propose une manipulation de plusieurs exemples avec l’utilisation d’une prison à pièges : les élèves devront glisser la réponse qui les fait tomber dans un piège sous les hachures d’une prison, et mettre au centre de cette prison, dans un espace non-hachuré, la bonne réponse.

L’objectif, outre aider vos élèves, est de connaître l’impact de ce type d’intervention pédagogique. Pour cela, les résultats obtenus avec cet apprentissage à l’inhibition devront être comparés à ceux obtenus avec un apprentissage qui ne met pas en avant le piège à éviter. Chaque classe sera donc divisée en deux groupes : un groupe qui réalise l’apprentissage à l’inhibition et un groupe qui réalise un apprentissage dit "logique". Dans celui-ci, les élèves auront un rappel de la règle à suivre pour réussir, ainsi qu’une manipulation de plusieurs exemples, mais cette fois sans la prison à pièges.

Quelles erreurs allons-nous aborder ?

Les niveaux de classe inscrits entre parenthèses sont donnés à titre indicatif.

Inclusion de classes (PS – MS – GS) : Montrez 8 marguerites et 2 roses à vos élèves et demandez-leur s’il y a plus de marguerites ou plus de fleurs. Jusqu’à la fin de la grande section, une majorité d’élèves répondra qu’il y a plus de marguerites que de fleurs.

Con...

Je crée mon compte pour accéder à l'ensemble du dossier
J'y vais