Partager
Actualités
maternelle

"Amener les élèves de maternelle à la numération par le jeu, en respectant leurs besoins"

jeux, apprentissage, numération
DR
Rencontre avec Brune Hennequin, enseignante en maternelle, qui nous explique comment amener les enfants à la numération sur un mode ludique.

Pourquoi est-ce important d'amener les élèves à la numération dès la maternelle ?

Lorsque j’ai débuté dans l’enseignement, le travail à mener en numération en maternelle  me semblait relever du domaine de l’inné. Ce qui se construit en maternelle nous semble tellement aller de soi qu’il est difficile de réaliser que tout se construit, que les bases n’ont rien d’une évidence. Il est alors souvent difficile de bien enseigner lorsqu’on ne comprend pas ce qui peut faire obstacle. Il faut bien réaliser que notre système numérique a mis des millénaires à émerger et à se construire pour répondre à nos besoins de mémoire, d’expression et de communication orale et écrite ; nous avons trois ans pour proposer aux élèves des situations leur permettant de comprendre et s’approprier le système mis en place.

Le rôle de la maternelle est de proposer des situations de manipulation permettant aux jeunes élèves de comprendre notre système de numération, d’agir sur les nombres et de s’en servir pour résoudre des problèmes de manière effective. A l’entrée au CP, les élèves vont davantage travailler sur feuilles, il y a moins de place pour la manipulation. Pour qu’ils puissent donner du sens à ce travail, il est nécessaire qu’ils aient pu être confrontés à des temps de manipulation riches et nombreux.

Quelles sont les étapes clés à mettre en place dans un tel projet ?

Il faut d’abord jouer avec les élèves pour développer un rapport plus nuancé que celui de l’enseignant /les apprenants. Jouer permet de développer une complicité qui semble être bénéfique pour dédramatiser certains apprentissages qui peuvent sembler difficiles. Cela permet également de donner à entendre une pensée modélisante que les élèves peuvent s’approprier pour apprendre à réfléchir de manière rigoureuse, par mimétisme.

Il s’agit ensuite de transposer ce qui a été appris en situation de jeu à d’autres situations et cela ne va pas de soi : c’est un accompagnement qui mérite réflexion. Je pense qu’il est nécessaire de faire régulièrement le lien entre ce qui est appris en situation de jeu et les situations de la vie réelle. Par exemple, si on joue à prendre autant de sucettes que de cochons, les élèves ne sauront pas forcément préparer autant d’assiettes que d’élèves pour un goûter d’anniversaire. Le lien entre ces deux activités doit être établi explicitement par l’adulte, afin que les élèves puissent réinvestir et donner du sens à ce qu’ils sont en train d’apprendre.

Les temps d’institutionnalisation sont également des temps forts pour comprendre ce qui se joue réellement quand on apprend à jouer à un jeu. Lorsque les parents questionnent leurs enfants sur ce qu’ils font à l’école, ils sont souvent capables de dire à quoi ils ont j...

Je crée mon compte et j'obtiens 10 crédits
J'y vais