Partager
CRPE et Professeurs stagiaires
maternelle

Chroniques de Léa et Nathan - Épisode 1 : Quoi de neuf ? Rien du tout !

Chroniques de Léa et Nathan - Épisode 1 : Quoi de neuf ? Rien du tout !
© François Dimberton
Jeune enseignante en formation, Léa est en ce moment en stage de formation dans une classe de Grande Section de maternelle. Ce lundi là, Léa ne se doute absolument pas de ce qui va se passer. Il reste 25 minutes avant la récréation de l’après-midi. Elle pense ne pas avoir le temps de relancer des ateliers. Léa décide alors de lancer l’activité “Quoi de neuf” en coin regroupement. Mais serait-ce une "fausse bonne idée" ? Et comment reprendre la situation en main ?

Les élèves de la classe de Grande Section, dans laquelle Léa effectue son stage de formation, n’ont pas de grandes difficultés cognitives. L’ambiance est sereine et la jeune enseignante en formation a le sentiment d’avoir passé une journée comme rarement elle en a réussie... Comme il ne reste que 25 minutes avant la récréation, elle décide de lancer l'activité "Quoi de neuf" en coin regroupement. Au retour de week-end, les enfants auront sûrement des événements à raconter. Mais c'est d'abord le silence qui va s'instaurer. Alexis prend la parole. Il explique que samedi et dimanche il n’était qu’ avec son père.  Certains élèves l’interrogent sur les raisons de l’absence de sa maman. Jules raconte qu’il a vendu des vêtements lors d’une brocante avec ses parents. Élodie raconte qu’elle est allée visiter un musée et a fait ensuite des tours de manège. Sacha, lui, dit avoir fêté Hanouccah. Une grande partie de la classe s’interroge sur ce qu’est cette fête. Timy n’a rien fait de particulier, il reste muet et passe son tour. Quant à Maëlle, elle s’est promenée dans un parc. Timy demande à reprendre la parole et dit être allé aussi se promener dans un parc. Au bout de trois minutes, plus de trois quart des élèves disent  être allés se promener dans un parc et avoir fait du manège. Pourtant aucun n’a vu les autres là-bas. Léa se demande si les élèves ne sont pas en train d’inventer pour lui faire plaisir ou tout simplement pour avoir quelque chose à dire... Le temps passe, la récréation arrive. Léa ne sait pas trop quoi penser de cette séance improvisée.

L'analyse (en pièce jointe) décrypte cette activité qui n'est pas nécessairement allée dans le sens de ce que Léa avait escompté. Aurait-elle pu procéder différemment pour "combler" le temps restant avant la récréation ? Avec quel type d'activités ? A supposer qu'elle maintienne l'idée du "quoi de neuf", comment réagir quand un élève aborde des champs plus délicats de la vie privée ?

Je crée mon compte et j'obtiens 10 crédits
J'y vais