Partager
Vie pratique
primaire

Bien être à l'école : apaiser les élèves

Bien être à l'école : apaiser les élèves
© WavebreakMediaMicro / adobe stock
Le climat de classe peut être source de bruit, de conflits, de contrariétés. Pour que l’enfant soit dans une posture d’élève optimale pour entrer dans les apprentissages, il a besoin de se poser, se recentrer, pour mieux se concentrer et mieux apprendre. Vous trouverez en pièce jointe une fiche de petits exercices de 2 à 15 minutes à mettre en place dans votre classe, de la maternelle au CM2.

Idées reçues pour favoriser le bien-être

Non, il n’est pas nécessaire de se mettre en position du lotus et de "faire le vide" pour mener une séance de relaxation à l’école ! Cela est difficile, même pour la majeure partie d’entre nous ! Il est donc nécessaire d’aider les élèves, de les accompagner. Accepter également que ce soit plus difficile pour certains.

Constat 

Écrans, emploi du temps surbooké, manque de sommeil, nourriture appauvrie en nutriments, pollutions diverses, perturbateurs du système endocrinien, climat familial ou social difficile, élèves atypiques (multi-dys, etc.)... Force est de constater que nos élèves sont de plus en plus parasités pour entrer dans les apprentissages et être dans une posture d’élève et d’apprenant optimale, efficace et plaisante.

L’apport des neuro-sciences

On le sait, on ne stimule pas les mêmes parties du cerveau lorsque nous sommes parasités par des émotions, contrariés, fatigués… Il est prouvé que lorsque nous sommes en situation de joie, d’empathie, lorsque nous recevons de la bienveillance, de la compréhension de nos besoins, les parties stimulées du cerveau sont de l’ordre des apprentissages. Autrement dit "bien-être à l’école = outil pour le bien apprendre !".

Les leviers qui aident aux apprentissages

  • Les instances de la pédagogie institutionnelle : en permettant aux élèves de communiquer, donner leur avis, échanger, argumenter, ils se sentent acteurs au sein du groupe classe, investis, reconnus.
  • La pédagogie du projet : en donnant du sens aux apprentissages, l’enfant devient acteur. Il propose, a un but.
  • Les temps calmes où l’élève s’évade, se recharge ou décharge des émotions "parasites".

Difficultés pour nous, enseignants 

Nos emplois du temps sont chargés et nous avons toujours l’impression de courir après le temps, nous craignons de ne pas boucler notre programme.

Tout d’abord, se rassurer. Ne pas s’acharner 1h à tenter de faire entrer une notion alors que les élèves sont agités, déconcentrés, fatigués, parasités.

--> Un temps calme quotidien, ou une pratique "bien-être" quotidienne vous prendra entre 5 et 15 minutes, et les élèves en ressortiront plus sereins, avec un climat de classe davantage propice aux apprentissages.

Quelques rituels d’apaisement et de bien-être

  • J’exprime mes émotions et mes ressentis (à l’oral ou dans mon carnet à émotions) ;
  • Je m’isole (coin à émotions, coin lecture…) ;
  • Je communique de façon non-violente, j’utilise le "je" ;
  • Je développe une écoute empathique ;
  • J’apprends à me comprendre, à comprendre mes émotions ;
  • Les cartes de bonheur ;
  • La boite de gratitude ;
  • Le temps...
Je crée mon compte et j'obtiens 10 crédits
J'y vais
2 commentaire(s)

Ils ont commenté...

sam, 22/12/2018 - 20:55
dvorahzehev@gmail.com - Enseignant(e)
mer, 19/12/2018 - 09:30
db01 - Enseignant(e)