Partager
Vie pratique
primaire

Circulaire de rentrée 2016

Circulaire de rentrée 2016
Après la mise en place des programmes de l'école maternelle à la rentrée 2015, ce sont les nouveaux programmes de l'école élémentaire et du collège qui entrent en vigueur à la rentrée prochaine. C'est notamment l'un des points abordés par la circulaire de rentrée n° 2016-058 du 13 avril 2016.

La circulaire de rentrée nous annonce "un ensemble de ressources d'une ampleur inédite, conçu selon une logique ambitieuse". Ces ressources sont présentées comme étant déjà téléchargeables sur Eduscol. Toutefois, à ce jour, il s'agit surtout d'une coquille vide en attente des nouvelles mises en ligne.

L'évaluation est mise en valeur. Elle doit être effectuée à la fin de chaque cycle (donc au CE2 pour l'école élémentaire) selon une échelle de référence comportant quatre échelons. En cours de cycle, les modalités de l'évaluation sont laissées à l'appréciation des équipes.

Un livret scolaire de la scolarité obligatoire est créé. Il se substitue au livret des écoles et comporte les évaluations intermédiaires ainsi que celles de chaque fin de cycle de l'école et du collège. Il sera réalisé sous une forme numérique avec l'application nationale LSUN (livret scolaire unique numérique).

L'entrée en vigueur des nouveaux programmes, mais aussi de la nouvelle organisation des cycles, doit nous amener à mettre en place de nouveaux emplois du temps dans les classes.

Le cycle 3 étant commun à l'école (CM1 et 2) et au collège (6e), le conseil de cycle 3 devra accueillir des professeurs de 6ème du collège tandis que des professeurs de écoles pourront assister à des conseils de classe de 6e.

La circulaire de rentrée insiste aussi sur la création de 3900 nouveaux postes budgétaires (à effectif constant) qui devrait permettre d'améliorer la formation continue.

Enfin, un couplet s'adresse particulièrement aux directeurs (mais sans aucune nouvelle annonce...) :  "Parce que les enjeux pédagogiques constituent le cœur de l'école maternelle et élémentaire, les directeurs d'école doivent pouvoir y consacrer l'essentiel de leur temps. C'est précisément la raison pour laquelle la meilleure reconnaissance des spécificités de leur métier dans les textes officiels doit désormais s'accompagner d'un véritable renforcement de leur formation initiale et continue et d'une poursuite de l'effort de simplification de leurs tâches administratives".

Je crée mon compte et j'obtiens 10 crédits
J'y vais