Partager
Vie pratique
primaire

Délégués de classe et conseil des élèves

délégués, classe, école primaire, namternelle, élémentaire, gestion, organisation, équipe pédagogique
© Photocolorsteph
Les délégués de classe ont un rôle bien déterminé dans le secondaire. Alors que l’on parle de plus en plus de délégués de classe dans l’enseignement primaire, faut-il les institutionnaliser ou poursuivre les expériences menées dans de nombreuses écoles ?

"Le délégué de classe représente l'ensemble de la classe auprès des professeurs, du conseiller principal d'éducation… Il participe au conseil de classe. Il élit ses représentants au conseil d'administration parmi les autres délégués de classe". Ces fonctions, extraites de textes officiels du secondaire, montrent les responsabilités qu'il doit porter. C'est pourquoi, dans beaucoup de classes, on ne se bouscule pas pour être candidat !

Ce sont en général de "bons élèves" car il vaut mieux choisir ceux qui courent le moins de risques d'être eux-mêmes discrédités lors des conseils de classes.

Une jeune déléguée écrit qu'il faut être sérieux dans le travail, attentif envers les professeurs et les élèves : "Si les élèves vous élisent, c'est qu'ils ont confiance en vous ; alors, il ne faut pas les décevoir." Un autre note que le délégué se fait souvent "engueuler" pour toute la classe… C'est pourquoi la fonction de délégué peut paraître dangereuse aux élèves.

Les classes et les écoles qui pratiquent une pédagogie coopérative ont développé le rôle des délégués de classe en primaire depuis longtemps. De nombreuses écoles, dans le cadre de l'enseignement moral et civique ou de la semaine de la citoyenneté, ont aussi fait ce choix :

  • élection de délégués de classe (en général, deux par classe), avec au préalable une vraie campagne électorale (prévoir la parité garçon/fille dans chaque classe…), un vote à bulletins secrets à un ou deux tours ;
  • réunion des délégués de classe au moins une fois par trimestre, avec des enseignants.

Cela nécessite une réelle implication de l'ensemble des enseignants :

  • trouver le temps pour organiser les élections, les discussions en classe avant les réunions de délégués, après les réunions pour en faire le compte rendu ;
  • accepter une remise en cause de l'organisation de l'école, tenir compte de l'avis des élèves et appliquer les idées choisies (il faut toutefois veiller à ce que les décisions prises ensemble ne soient pas irréalisables !).

D'autres sont allés plus loin en créant un conseil d'école "enfants", calqué sur le conseil d'école "adultes" : réunions formelles (le midi, pendant la cantine ou juste après la classe le soir), élaboration d'un ordre du jour, choix d'un président (ou animateur), d'un secrétaire, etc.

Parfois, l'idée de créer un conseil de délégués voit le jour alors qu'une situation de violence s'installait dans l'école. Quand le nombre de classes est trop important pour réunir tout le monde, on pense aussitôt à rechercher les causes de ces violences dans chaque classe puis à réunir des représentants pour prendre des décisions ensemble. Même s'il est préférable d'instituer ce dialogue avant que la crise n'éclate, cette implicat...

Je crée mon compte et j'obtiens 10 crédits
J'y vais
0 commentaire(s)