Partager
Vie pratique
primaire

L’évaluation scolaire

L’évaluation scolaire
© PHILETDOM / Adobe Stock
"Comment évaluer ?". Cette question revient souvent chez les enseignants... Il n’existe pas d’évaluation type mais plusieurs types d’évaluations. Selon les domaines et matières enseignées, selon le moment où celle-ci a lieu, selon les compétences ou connaissances ciblées, l’évaluation peut revêtir différentes formes. On retrouve des pratiques assez diverses et propres à chaque enseignant et à chaque équipe. Mais toutes ces pratiques tendent vers un même but : savoir si une attente spécifique est satisfaite ou non.

Qu’est-ce qu’évaluer ? Pourquoi, pour (faire) quoi évaluer ?

Selon Charles Hadji, dans L’évaluation à l’école - pour la réussite de tous les élèves, "Evaluer, signifie prélever des informations en retour éclairantes, en ce sens qu’elles vont permettre d’apprécier une situation existante par référence à une situation but" (p86).

En tant qu’enseignant, nous sommes, au quotidien, que nous en ayons conscience ou non, en permanence en train d’évaluer nos élèves. A chaque moment de la journée en classe, le regard que nous portons sur nos élèves et leurs actions sont autant d’informations prélevées pour ajuster notre enseignement. Le prélèvement de ces informations (feedback) nous permet de voir si nous approchons ou non du but à atteindre. C’est ainsi que, en quelques centièmes de secondes, nous récoltons une succession d’informations qui nous poussent à une prise tout aussi rapide de microdécisions qui feront alors avancer plus ou moins vite nos séances, en nous ajustant ainsi aux besoins des élèves qui sont face à nous. Ce geste professionnel mis ainsi en œuvre fait partie du processus d’évaluation. Evaluer, ce n’est pas forcément effectuer un bilan écrit. C’est une réelle prise d’informations sur les apprentissages réalisés par l’élève à un moment donné.

Évaluer, c’est donc se rendre compte mais c’est aussi "rendre compte". Dans l’évaluation scolaire, les cibles sont multiples et les questionnements posés par chacun soulèvent des problématiques variées. L’enseignant a besoin de savoir où en sont ses élèves de façon individuelle mais aussi collective pour penser ses enseignements. En ce sens, on peut voir la pratique de l’évaluation comme un outil formatif. L’élève a besoin de se rendre compte de ses avancées, de ses progrès et en cela, il a besoin d’être éclairé sur son positionnement par rapport aux buts à atteindre. La société (les parents de l’élève notamment), l’institution, attendent que l’on rende compte du travail effectué auprès de l’élève afin de jauger le niveau de compétence atteint, de savoir où celui-ci se situe, savoir si le groupe est bien dans la "norme" définie et attendue par les programmes.

Nous avons donc vu que les pratiques évaluatives font partie du quotidien des enseignants, elles font partie des "us et coutumes", sont "culturelles" et pourtant nombre d’enseignants se questionnent régulièrement sur la façon de les "construire", de les"faire passer", de les "noter" et de les "analyser". L’évaluation, peu importe la forme qu’elle prend, se trouve souvent au cœur de polémique… car elle apparait sous des formes diverses et variées et sa lecture n’est pas t...

Je crée mon compte et j'obtiens 10 crédits
J'y vais
0 commentaire(s)