Partager
Actualités
primaire

Adaptiv’Math : le retour d’expérience complet d’une enseignante

Tableau de bord, réactions, outil Adaptiv’Math projet pédagogique parcours élèves intelligence artificielle sciences cognitives, Lea, Lydie Léger, Education nationale, ministère,
Professeur de CE1 en zone d’éducation prioritaire dans la région Centre, Lydie Léger a essayé le programme d’intelligence artificielle centré sur les mathématiques Adaptiv’Math. Après huit semaines de tests avec ses 12 élèves, elle détaille l’intérêt de la plateforme et suggère des pistes pratiques d’évolution.

Les mathématiques, Lydie Léger les apprécie tout autant que les innovations pédagogiques pour varier ses cours. Aussi, elle n’a pas hésité lorsqu’elle a eu la possibilité de participer pendant deux mois au prototypage de la plateforme Adaptiv’Math, un projet lauréat P2iA, programme  d’innovation d’intelligence artificielle, impulsé par le Ministère de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Cette enseignante expérimentée, aux 26 rentrées scolaires, s’est prêtée à l’exercice avec d’autant plus d’intérêt que sa classe de 12 élèves n’est pas toujours emballée par les chiffres. « Certains de mes élèves se disent déjà mauvais en maths, ce qui est surprenant pour des enfants si jeunes », explique-t-elle.

Adaptiv’Math est un assistant pédagogique intelligent complémentaire à l’enseignement collectif scolaire. Il associe deux moteurs d’intelligence artificielle (IA), des recherches récentes en sciences cognitives pour l’apprentissage des notions fondamentales des mathématiques du cycle 2 et des interfaces d’apprentissage pour notamment stimuler la motivation de l’élève et gérer des groupes de niveaux.

Première étape, le 12 octobre dernier pour Lydie Léger, avec la création de sa classe sur la plateforme : chaque élève dispose d’un code d’activation personnel. Suit un test initial d’une dizaine de minutes afin de cibler au mieux ses compétences. « Les données sont collectées pour la constitution de groupes d’appartenance de l’élève », indique Adaptiv’Math.

Vient ensuite le moment de commencer les exercices. Le programme est constitué de cinq modules : le module 1 est consacré au sens du nombre, le 2 au défi numérique et au calcul, le module 3 est dédié à la résolution de problèmes et à l’arithmétique, le 4 aux grandeurs et mesures et le cinquième module à la géométrie.

« Les élèves se sont plongés dans différents exercices du module 1, selon leurs résultats au test initial et leur pourcentage de bonnes réponses », détaille Lydie Léger. « Progressivement, ils passent à des exercices variés avec des nombres plus grands, ou bien ils continuent avec les premières séries de nombres plus petits avec des entrées variées».

Une grande diversité d’exercices

Dans ce premier module, qu’elle a eu le temps de tester en profondeur, Lydie Léger a apprécié la grande diversité des exercices, une quarantaine au total, les nombreux objectifs déclinés en plusieurs niveaux.

La professeure travaille tous les jours en ateliers dans sa classe. Elle a quatre élèves avec elle (pour apprendre une nouveauté ou faire des manipulations). Un deuxième atelier se déroule en autonomie, comme les jeux mathématiques ou des jeux du type « smartgames », qui travaillent l’organisation de l’espace, la stratégie et la...

Je crée mon compte pour accéder à l'ensemble du dossier
J'y vais
0 commentaire(s)