Résister à ses automatismes au collège

Résister à ses automatismes au collège
Conférence et échanges avec Grégoire Borst et Olivier Houdé
Les heuristiques au collège
Partager
Participer à une recherche collaborative
Collège

Les heuristiques au collège

Chaque jour nous utilisons des automatismes de pensée qui nous permettent de répondre rapidement à un problème donné. Il arrive cependant que ces automatismes nous fassent tomber dans une piège. L’objectif de ce groupe est de repérer les automatismes trompeurs qu’utilisent vos élèves en classe.

Lors de leur conférence (replay à venir), Grégoire Borst et Olivier Houdé vous ont présentés les trois systèmes de la pensée. En voici une courte présentation :

  • Le système 1, le système heuristique, est un système automatique et intuitif qui fonctionne très bien, très souvent, mais pas toujours.
  • Le système 2, le système algorithmique, correspond à une pensée réfléchi « logico-mathématique » qui permet d’aboutir à la bonne réponse de façon certaine.
  • Le système 3, le système d’inhibition, interrompt le système heuristique lorsque celui-ci fait tomber dans un piège, pour activer celui les algorithmes.

Prenons un rapide exemple… Lorsqu’on demande aux élèves d’écrire la phrase « Je vous verrez mieux quand j'aurai mes lunettes », automatiquement, ils ont tendance à utiliser l’heuristique « Après vous je mets ez » et donc à écrire « entendrez ». Pour écrire correctement cette phrase, ils ont donc besoin d’inhiber, de bloquer, cette heuristique trompeuse pour activer leur système algorithmique, autrement dit la règle logique, qui est d’accorder le verbe avec son sujet (Je + voir au futur simple = verrai).

L’objectif de ce groupe de travail est donc de repérer les heuristiques trompeuses utilisées par vos élèves en classe. Pour cela, observez vos élèves, leurs copies etc. Il s’agit donc de repérer les erreurs qu’ils font et qui sont dues à l'utilisation d'une heuristique. Pour nous les transmettre, c’est très simple : il vous suffit de décrire cette heuristique dans les commentaires ci-dessous, en précisant le contexte de cette erreur, le niveau de classe des élèves et la proportion d’élèves commettant cette erreur.

Par exemple : « Lors d’une dictée, je me suis rendue compte qu’un tiers de ma classe de 5ème écrivait « Je vous direz » au lieu de « je vous dirai ». Pour autant mes élèves savent conjuguer au futur simple sans problème habituellement. Je pense qu’ils utilisent l’heuristique « après vous, je mets ez ». »

Pour vous guider, voici quelques exemples déjà connus…

La comparaison de fractions : « 2/5 est plus petit que 2/7 car 5 est plus petit que 7 ». Ici les élèves transfèrent leurs connaissances sur les nombres entiers aux nombres spéciaux que sont les fractions. Il s'agit de l'heuristique du biais du nombre entier.

Les lois physiques : Si vous êtes enseignant en physique-chimie nombreux sont vos élèves qui vous ont un jour dit qu’un objet lourd coulerait plus vite qu’un objet léger. Ici les élèves se basent sur une heuristique prenant en compte uniquement le poids des objets alors que l’algorithme nécessite de considérer le poids, mais aussi le volume de l’objet.

Faire un 1000m en course à pied : Lorsque l'on demande aux élèves d...

Je crée mon compte pour accéder à l'ensemble du dossier
J'y vais