Partager
CRPE et Professeurs stagiaires
primaire

Préparez les épreuves orales : Préparez votre exposé

Préparez les épreuves orales : Préparez votre exposé
© Lightpoet / Fotolia
Ayez-en bien conscience, à chacune des deux épreuves d’admission de la session exceptionnelle ou du nouveau concours 2014, vous allez passer deux oraux. Plus exactement, vous allez vivre deux situations d’oral très différentes. En effet, ces épreuves débuteront toutes par votre exposé et se poursuivront par un entretien. Vous commencerez donc par parler seul(e), sans être interrompu(e), en ayant préalablement décidé de votre présentation des informations. Vous serez ensuite dans une situation d’échanges avec plusieurs interlocuteurs qui auront alors l’initiative. Voici d’abord quelques conseils pour l’oral "monogéré".

Réussissez votre entrée dans la salle
Essayez d’être calme, ou de donner l’impression que vous êtes calme. Souriez (sans excès !), attendez que l’on vous invite à vous asseoir. Rangez soigneusement devant vous vos notes et votre chronomètre.  Si les membres du jury se présentent, montrez votre intérêt.  Attendez le signal pour commencer.

L’oral, c’est beaucoup de non verbal
Votre situation assise  limitera  le  langage de votre corps,  mais essayez de vous  tenir  assez droit(e).  Faites  des  gestes  pour   renforcer  vos  propos :  utilisez  vos  mains,  vos  bras  pour accompagner   vers   votre   auditoire   les   informations   particulièrement   importantes,   pour souligner tel ou tel point crucial. Surtout, servez-vous de votre regard. Adressez-le à chacun des membres du jury,  ne vous laissez pas troubler par le fait qu’eux, prenant des notes, ne vous  regardent  pas  toujours.  Adoptez une  intonation convaincante,  modulez,  accentuez en fonction de vos propos. Essayez de ne pas parler trop vite.

Préparez des notes adaptées à la parole
Pendant plus ou moins longtemps selon les épreuves, vous aurez préparé votre prise de parole par des notes écrites.  Cependant,  l’exposé doit être du “vrai” oral et non de l’écrit restitué. Même si votre langage doit être soutenu et organisé, il doit être parlé et non lu. Ne rédigez donc préalablement  que votre introduction (pour commencer  par une bonne “accroche”)  et votre conclusion (pour   laisser  au  jury une bonne  impression).  Pour  le reste,  organisez un plan, un “conducteur” sur lequel vous jetterez de temps à autres quelques regards.

Donnez une dynamique à vos propos
Des   idées   juxtaposées,  même   correctement   ordonnées,  provoquent un effet "liste". Elles semblent statiques et sont difficiles à suivre. Dans votre exposé, faites   apparaitre   la dynamique   d’une   pensée  confrontée   à   un   problème, pensée qui s’interroge, réfute, argumente.... Traduisez cela   dans   votre   plan   en   articulant   vos   différentes   parties,   en employant des connecteurs, en faisant des transitions…
Sachez utiliser le temps imparti Lors de l’épreuve, vous ne pourrez dépasser le temps attribué : le jury veille à l’équité et il ne doit laisser aucun avantage. Vous pourrez vous arrêter avant le terme mais en risquant d’avoir omis des éléments importants. Il est donc précieux de savoir ce qui peut être dit en 10 ou 20 minutes.   Cette   connaissance   ne   vient   que   de   l’entrainement.  Exercez   vous,   minutez, établissez des correspondances entre le volume de vos notes et la durée de vos paroles…

Je crée mon compte et j'obtiens 10 crédits
J'y vais
0 commentaire(s)